convention obseques courtier en ligne


CONVENTION
OBSEQUES

convention obseques

Financez efficacement vos propres funérailles pour soulager vos proches

LES FORMALITES
APRES UN DECES

formalites deces

Guide pour faire face à toutes les formalités obligatoires après un décès

CONVENTION FRAIS
OBSEQUES

convention frais obseques

Faîtes économiser votre famille sur les frais obsèques avec une assurance

SERVICE DE
POMPES FUNEBRES

pompes funèbres

Bénéficiez des meilleurs services funéraires de Pompes Funèbres de France

ACTUALITÉS

La pratique de l’inhumation comme rite funéraire : tradition, obligation légale et financement

Que veut dire inhumer ? Comment est-ce que ça se passe ? À combien s’élèvent les frais ? Par exemple, même si l’inhumation habillée fait partie de l’histoire de l’inhumation, on peut retrouver aujourd’hui d’autres coutumes. Il y a beaucoup de questions qui peuvent se poser au sujet de l’enterrement et nous allons tenter d’y répondre au mieux dans cet article afin de vous apporter toutes les informations à connaître pour aborder cette difficile épreuve avec plus de sérénité.

Définition du terme inhumation

L’inhumation, c’est quoi ? C’est le terme qui défini l’action « d’inhumer », c’est-à-dire mettre un mort en terre. On pourrait l’apparenter aux mots ensevelissement, enterrement ou encore funérailles. Il est impossible d’effectuer une mise en terre sans en avoir eu préalablement l’autorisation d’inhumation.

Inhumation ou crémation, quelles différences ?

Lors d’un décès, vous avez le choix entre l’inhumation ou l’incinération. La crémation signifie être incinéré, ce n’est donc pas la même chose qu’être inhumé. Il est donc important de se demander quelles étaient les volontés du défunt. Dans le cas d’une incinération, il est tout de même possible d’avoir recours à l’inhumation des cendres.

Qu’est-ce qu’un certificat d’inhumation ?

Également appelé autorisation d’inhumation ou permis d’inhumer, ce certificat est un document qui autorise les funérailles et l’inhumation au cimetière d’un défunt. Il est interdit de pratiquer une inhumation sans autorisation.

La demande d’inhumation doit être faite avant d’entreprendre les autres démarches, sans ce certificat, les obsèques ne pourront pas avoir lieues, il est donc impératif de le remettre à la société de pompes funèbres en charge des funérailles. Le permis d’inhumer est délivré par l’officier de l’état civil à qui a été remis le certificat de décès rédigé par un médecin. Si la mort n’est pas naturelle, il faudra remettre le procès verbal établi par un officier des forces de l’ordre qui lui- même a été assisté par un médecin. C’est le cas notamment dans les affaires d’homicide ou de suicide.

Délai d’inhumation, combien de temps faut-il attendre avant la mise en terre ?
De façon générale, l’enterrement doit avoir lieu au minimum 24 heures et au maximum 6 jours après le décès. Ce délai peut toutefois connaître des exceptions, selon les circonstances le préfet du département peut donner une dérogation pour une inhumation hors délais.

Où se trouve le lieu d’inhumation ?

La famille du défunt a le choix entre différents lieux pour l’inhumation. Elle peut avoir lieue dans le cimetière de la commune où habitait la personne décédée, dans la commune où elle est morte ou encore dans le cimetière de famille pour une inhumation dans le caveau familial. L’autorisation d’inhumation doit être préalablement demandée au maire de la ville choisie.

Il est également possible d’être inhumé dans une autre commune que celles citées ci- dessus mais le maire est en droit de refuser. Il est important de garder à l’esprit qu’on ne peut pas vous refuser une inhumation dans la concession familiale sauf faute de place.

Quel est le prix d’une inhumation ?

Les frais d’inhumation sont variables. Il n’y a pas de tarif inhumation préalablement établi. Le prix dépend principalement du lieu et des prestations choisies. Selon la situation du défunt, il est possible d’avoir le droit à des aides financières pour subvenir aux frais d’obsèques. Les organismes aidants sont la caisse de sécurité sociale, l’administration employeur, la mutuelle du défunt, la compagnie d’assurance du défunt, la banque si il avait souscrit à une assurance décès ou encore la caisse de retraite.

Si le défunt se retrouve sans aucune ressources ou si personne ne vient réclamer son corps, la commune ou le préfet du département prennent en charge l’inhumation.

Taxe d’inhumation, qu’est-ce que c’est ?

Peu de personnes ont connaissance de cette taxe et pourtant elle est bel et bien réelle. Elle se retrouve dans l’ensemble des frais d’obsèques et elle est exigée par la commune choisie pour l’inhumation. De façon générale, son prix se comprend entre 30 et 60 euros et a pour objectif d’aider à l’entretien du cimetière et des diverses installations mises en place. La taxe d’inhumation est obligatoire, si vous ne vous en acquittez pas, les services fiscaux de la ville pourront vous la réclamer.

Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, informez-vous au préalable à la mairie pour connaître le montant exact de la taxe d’inhumation et les moyens de paiement qui s’offrent à vous.

Les différents types d’inhumation et leur définition

Inhumation en pleine terre

L’inhumation en pleine terre signifie un enterrement sans caveau funéraire, la pleine terre est une fosse creusée à même le sol. Le cercueil se retrouve directement en contact avec la terre. Ce type d’inhumation peut être choisi par les familles et il n’existe aucune obligation légale l’interdisant. Le seul élément qui reste obligatoire dans beaucoup de cimetières est la pose d’une semelle faisant office de socle pour garantir la stabilité de la tombe.

Que signifie le terme inhumation en terrain commun

Le terrain commun désigne la partie du cimetière qui n’est pas occupé par des concessions payantes. Les habitants d’une commune peuvent avoir un emplacement sur ce terrain sans paiement.

Est-il possible de procéder à une inhumation en mer

La sépulture en mer désigne l’immersion d’un corps dans la mer ou l’océan, qui n’est pas autorisée en France, ou bien la dispersion des cendres. Ces inhumations sont régulièrement faites par les marines militaires mais dans certains cas, notamment pour inhumer des cendres, elles peuvent être effectuées par des particuliers.

Toutefois, en France la Loi régule ce type d’inhumation et il existe une réglementation pour effectuer une dispersion de cendres en mer. Il est important de se renseigner au préalable.

L’inhumation en fosse commune pour les défunts isolés

Initialement, la fosse commune était réservée aux personnes n’ayant pas assez d’argent pour s’offrir des obsèques et une concession. Aujourd’hui, ce terme n’existe plus et a été remplacé par « Carré des indigents ». Ce dernier se destine aux personnes décédées dont les corps n’ont pas été réclamés. Ce cas de figure est courant notamment chez les sans-abris. L’inhumation se fait sans famille et la commune prend alors en charge les frais d’obsèques.

L’autorisation spécifique pour une inhumation en terrain privé

La Loi autorise ce type d’inhumation sous plusieurs conditions, le terrain doit se trouver hors de l’enceinte d’une ville ou d’un bourg, et il doit être également à une distance spécifique. Pour pouvoir pratiquer une inhumation en terrain privé il faut tout d’abord obtenir l’autorisation du préfet puis respecter un grand nombre de conditions. Par exemple, le défunt doit en avoir fait la demande, un hydrogéologue doit donner son avis, ou encore l’inhumation doit respecter l’ordre public et ne pas y porter atteinte.

Opter pour une inhumation hors sol dans les monuments morturaires

Appelé également l’enfeu, ce type d’inhumation est un des choix possibles pour un enterrement. Plus connu sous le nom de crypte, ce terme désigne un dispositif qui permet de ne pas inhumer le corps en pleine terre.

Peut-on légalement procéder à une inhumation sans cercueil

Se faire inhumer sans cercueil est interdit en France conformément à la Loi.

Qu’est-ce que l’inhumation sous X

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, l’inhumation sous X ne désigne pas les obsèques d’une personne sans identification mais celle d’une personne dont on ne peut pas établir l’identité via les registres d’état-civil. On retrouve ce cas notamment chez les personnes dont on ne peut pas établir le lien entre un certificat de naissance et une déclaration de décès. Si il n’y a pas de déclaration de naissance, on ne peut pas donner une existence légale à une personne, si elle décède, elle devrait donc être inhumée sous X.

L’inhumation en fonction des religions

L’inhumation dans la religion musulmane ou encore l’inhumation dans la religion juive répondent à des rites spécifiques.

L’inhumation dans l’Islam

Dans le rite musulman, le défunt doit être inhumé dans les 24 heures suivant le décès. L’inhumation musulmane doit se faire avant le coucher du soleil dans le cas où le décès serait survenu le matin, et le lendemain matin si il s’est produit le soir. À cause des démarches administratives, le délai ne peut pas être respecté en France.

Le corps du défunt peut être rapatrié, mais si l’inhumation se déroule en France elle doit avoir lieue dans un carré musulman. La religion musulmane indique que les femmes ne doivent pas être présentes à l’enterrement pour les protéger de l’émotion qu’engendre des obsèques. Toutefois, la tradition veut qu’elles soient présentes mais se mettent en retrait au moment de la mise en terre pour ensuite venir se recueillir une fois que le cercueil a été recouvert.

La coutume veut de ne pas offrir de fleurs à la famille du défunt car la priorité reste les prières. Il n’existe pas de recommandation spécifique pour la tenue vestimentaire mais elle doit tout de même rester sobre et discrète.

Pour l’inhumation d’un musulman, il existe plusieurs rites à respecter comme par exemple la toilette rituelle qui se doit d’être minutieuse car purificatrice. Le transport du corps se fait à l’aide de quatre hommes et le défunt doit être recouvert d’un drap. La tradition veut que les personnes croisant le cortège le rejoignent et marchent jusqu’au cimetière. Ensuite, il est important que le visage de la personne décédée soit placé en face de l’axe de La Mecque.

L’inhumation juive et les rites juifs

Selon les communautés, les traditions et les rites varient. Dans le judaïsme, les obsèques se veulent être simples avec beaucoup de sobriété, il n’y a pas de fleurs ni de couronnes. La mise en terre est obligatoire et le défunt doit être inhumé le plus rapidement possible. Lors d’un enterrement juif, comme pour un enterrement musulman, les pompes funèbres se doivent d’être particulièrement réactives pour pouvoir respecter au mieux les délais.

L’inhumation est obligatoire dans cette religion, si le corps est privé de sépulture, l’âme sera privée du bonheur éternel. La crémation n’est pas envisageable car elle est estimée comme étant une attaque au corps, mais aussi à l’âme et l’humanité en elle-même. Toutefois, certains rabbins peuvent accepter d’effectuer la prière pour une crémation au moment de la levée du corps.

Pour les juifs français, il est possible d’effectuer l’inhumation en Israël en se faisant rapatrier. Si ce n’est pas le cas, le défunt peut être enterré dans une carré juif.

Les obsèques juives n’ont pas lieues le week-end à cause du Shabbat le samedi et de la non-organisation d’inhumation le dimanche chez les pompes funèbres.

Tout comme dans l’Islam, il n’y a pas de recommandations sur la tenue vestimentaire mis à part la sobriété et la discrétion. Il est préférable d’éviter les bijoux trop voyants ou les objets de luxe. Pour les hommes juifs, le port de la kippa est obligatoire. Il est conseillé aux enfants de ne pas assister à un enterrement juif à cause de l’impact émotionnel.

Les spécificités de l’inhumation orthodoxe

En accord avec les rites orthodoxes, le jour des obsèques doit se dérouler trois jours après le décès. L’ascension vers Dieu se fait sur quarante jours et il est possible de rendre hommage à la personne décédée le jour de l’inhumation (le troisième jour), le neuvième jour et le quarantième. Il y a également un hommage qui se déroule le jour de l’anniversaire de décès. Ce jour donne lieu à une office appelée Pannychide.

De façon générale, il n’y a pas d’incinération chez les orthodoxes. L’autopsie et le prélèvement d’organes sont également proscrits de façon à respecter les corps. Toutefois, l’embaumement est autorisé.
À la suite de la mort, les bras de la personne sont croisés sur la poitrine et son icône personnelle est mise dans le cercueil entre ses deux mains et est tournée face à lui.

L’inhumation chez les Témoins de Jéhovah

Il n’existe pas de cérémonie spécifique chez les Témoins de Jéhovah. Les adaptes se réunissent et prient ensemble dans des lieux spécifiques, appelés Salles du Royaume. L’inhumation permet de faire l’éloge de Dieu et non de la personne décédée.

L’inhumation se déroule dans un cimetière ordinaire. Les soins, ainsi que la crémation, sont autorisés.

L’inhumation non religieuse et laïque

Pour les personnes désirant ne pas intégrer d’aspect religieux à leur obsèques, il est possible d’effectuer une cérémonie civile ou laïque, on parlera alors d’inhumation civile. Ce type de cérémonie offre beaucoup de libertés car elle n’oblige rien, la famille choisit sa façon de rendre hommage au défunt.

L’inhumation d’une urne

L’inhumation d’une urne funéraire, également appelée inhumation d’urne cinéraire, peut se faire dans plusieurs lieux comme la sépulture familiale, dans un cavurne, par le biais d’un scellement sur une sépulture ou encore en la déposant dans un columbarium. Même si certains préfèrent l’inhumation d’une urne dans une concession, il n’y a pas de lieu établi et le choix doit être celui du défunt ou bien de la famille.

Que vous choisissiez l’inhumation d’urne dans une sépulture ou un autre moyen, elle sera uniquement remise à la personne qui a organisé les obsèques ou son mandataire.

Vous voulez que vos obsèques correspondent à ce que vous voulez, en accord avec vos principes moraux et vos croyances ? Vous pouvez d’ores et déjà souscrire à une assurance obsèques afin de protéger à la fois vos volontés et votre famille. Pour plus d’informations, remplissez notre comparateur de devis en ligne pour prendre connaissance de toutes les possibilités qui s’offrent à vous.