convention obseques courtier en ligne


CONVENTION
OBSEQUES

convention obseques

Financez efficacement vos propres funérailles pour soulager vos proches

LES FORMALITES
APRES UN DECES

formalites deces

Guide pour faire face à toutes les formalités obligatoires après un décès

CONVENTION FRAIS
OBSEQUES

convention frais obseques

Faîtes économiser votre famille sur les frais obsèques avec une assurance

SERVICE DE
POMPES FUNEBRES

pompes funèbres

Bénéficiez des meilleurs services funéraires de Pompes Funèbres de France

ACTUALITÉS

L’incinération, une pratique devenue de plus en plus courante

L’incinération, également appelée crémation, est une pratique qui ne s’est répandue que tardivement, surtout en France. Même si l’Église catholique française ne la refuse pas, l’incinération n’est pratiquée que pour 0,9% des obsèques en 1980. En 1994, elle dépasse le taux symbolique des 10% pour aujourd’hui être pratiquée pour presque 30% des obsèques.

Qu’est-ce que l’incinération ?

La définition de l’incinération est plutôt facile. Simplement, on peut dire que l’incinération humaine désigne la technique funéraire consistant à brûler le corps d’un défunt pour le réduire en cendres. On utilisera plus couramment le terme crémation pour ne pas faire d’amalgame avec d’autres incinérations qui peuvent se retrouver dans d’autres secteurs que celui du funéraire. Pour ceux qui se demanderaient ce que veut dire « être incinéré » c’est tout simplement le fait d’être réduit en cendres après sa mort. On peut trouver comme synonyme d’incinération les termes combustion et brûlage mais ces derniers ne sont pas couramment utilisés.

Comment se passe une incinération humaine ?

Depuis plusieurs années, dans les pays occidentalisés, la crémation se fait selon un protocole bien défini. Elle doit notamment être réalisée dans un crématorium qui est spécialement prévu à cet effet. Le corps du défunt est placé dans un cercueil pour incinération pour être ensuite mis dans l’incinérateur, appelé four crématoire, qui est chauffé à 850°C ou plus. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce ne sont pas les flammes qui réduisent le corps du défunt en cendre mais bel et bien la chaleur qui émane dans l’incinérateur. Le temps d’incinération d’un corps humain est d’environ une heure et demi. Même si vous avez envie de savoir comment se passe une crémation, il reste déconseillé de regarder une vidéo d’une incinération qui peut se trouver sur le web.

Avant chaque incinération, le crématorium effectue une identification du défunt et dépose un cachet en terre réfractaire sur le cercueil qui sera retrouvé dans les cendres. Le déroulement de l’incinération ne se fait pas aux yeux de tous. Généralement, la famille du défunt se recueille puis le cercueil est pris en charge par le personnel qualifié et emmené jusqu’à l’incinérateur humain.

Certaines personnes peuvent se poser la question suivante : « Les os brûlent-ils lors d’une incinération ? ». Peu de personnes sont réellement renseignées sur ce sujet. Lors de la crémation, le bois du cercueil, les vêtements, les chairs ainsi que les résidus calcaires des os sont soit transformés en gaz, soit en cendres. Une fois le processus d’incinération terminé, il y a encore des restes non calcinés des os sous forme de fragments. Dans certaines traditions, comme par exemple dans la tradition grecque, ce sont ces os qui sont disposés dans les urnes cinéraires. De nos jours, la réglementation française prévoit le broyage des os. Cette étape est obligatoire si les cendres vont être dispersées mais pas si elles se destinent à être inhumées dans un cavurne ou déposées dans un columbarium.

Incinération et religion

Dans certaines religions, l’incinération d’un corps peut avoir une dimension sacrée tandis que dans d’autres, elle est fortement prohibée.

Dans le judaïsme, incinérer une personne est un acte traditionnellement interdit. La majorité des Juifs refusent d’avoir recours à cette pratique.

Dans l’Église catholique romaine, la crémation est tolérée mais déconseillée. Même si elle n’interdit pas l’incinération, cette Église conseille tout de même d’ensevelir le corps comme l’a été celui du Christ. Elle demande aussi que la crémation soit précédée par la célébration des funérailles afin d’éviter la brutalité que cette pratique engendre et qui peut mettre à mal le processus dit d’acceptation progressive qui est nécessaire afin de bien faire son deuil.

Pour les protestants, il n’y a aucune objection existante à l’incinération des morts. Se faire incinérer ne représente en aucun cas un pêché mais certains croyants peuvent y voir une forme d’insoumission au processus naturel de putréfaction qui est voulu par Dieu.

L’Église orthodoxe est également très claire sur ce sujet, elle condamne fermement le fait de brûler le corps après la mort. Elle se justifie notamment en disant que la crémation est un principe étranger à la tradition de l’Église, que l’inhumation est fondée sur le respect d’un corps comme œuvre de Dieu. La crémation est un acte d’une violence trop forte. Les orthodoxes voient également l’incinération comme un mépris du corps et comme étant une volonté d’effacer la mémoire du défunt. Selon eux, le destruction totale d’une personne est fortement incompatible avec la foi chrétienne.

Dans l’Islam, la crémation n’est pas tolérée. Les musulmans considèrent l’incinération comme un mépris pour le défunt et comme étant une façon de le déshonorer.

Comment se faire incinérer ?

Lorsque vous mourrez, c’est à votre famille que revient la charge d’organiser vos obsèques. Avant de s’occuper des différents détails de la cérémonie, les personnes en charge devront choisir le mode de funérailles. Il n’en existe que deux, l’inhumation et l’incération.

La crémation n’est pas réservée à une certaine partie de la population, tout le monde peut l’indiquer comme étant sa volonté. Souvent, ce sont les principes religieux, philosophiques ou encore économiques qui rentreront en jeu pour prendre une telle décision. Effectivement, comme nous l’avons vu précédemment, certaines religions ne tolèrent pas l’incinération d’un corps humain.

Seule la personne en charge des obsèques peut choisir au nom du défunt quel mode de funérailles va être mis en place. Même s’il n’existe aucun justificatif, cette personne se doit de respecter la volonté du mort. Si vous souhaitez vous faire incinérer, il est donc important de le faire savoir à votre entourage pour qu’ils puissent prendre la bonne décision au moment venu.

Pour qu’une crémation puisse avoir lieu, il faut que le maire de la ville du lieu de décès, ou celle où aura lieu la mise en bière, délivre un permis d’incinérer. Pour cela, il faudra lui présenter plusieurs justificatifs tels qu’une demande écrite de crémation, l’acte de décès ainsi qu’un certificat médical. Ce dernier indique que le corps ne pose aucun problème d’un point de vue médico-légal. Par exemple, si le défunt a un dispositif à pile dans son corps, cela pourrait poser problème lors de l’incinération.

Une crémation ne peut pas se faire sans cercueil, il est donc important de prévoir en conséquence. Il existe des cercueils spécifiques à l’incinération, ils sont souvent en bois léger et coûtent peu cher, leur épaisseur est moins importante que ceux d’une inhumation et tous leurs accessoires sont combustibles.

Combien coûte une incinération ?

De façon générale, le coût d’une incinération est moins élevé que celui d’une inhumation. Toutefois, il n’y a pas vraiment de tarif d’incinération préétabli, cela va dépendre des différentes prestations choisies. La taxe d’incinération sera comprise entre 350€ et 480€. À cette somme, il faudra rajouter le prix du cercueil, entre 300€ et 800€, ainsi que le montant relatif à l’organisation des obsèques. Pour connaître le prix de l’incinération, il faudra donc prendre en compte ces trois facteurs.

La mairie pourra se charger gratuitement de la crémation si le défunt est une personne sans ressources qui avait exprimé le souhait de se faire incinérer.

L’incinération, une pratique prise en compte dans les contrats de convention obsèques

Si vous voulez être certain que vos volontés soient respectées, notamment celle relative à l’incinération, vous pouvez souscrire à un contrat de convention obsèques. Ce dernier, également appelé contrat obsèques en prestation, vous permet de placer une certaine somme d’argent qui sera versée à vos proches lorsque vous décéderez. Ce montant vise à couvrir les dépenses qu’engendreront vos obsèques.

En plus de protéger votre famille d’une charge financière, les contrats de convention obsèques assurent que vos dernières volontés soient respectées. Lorsque vous signez un contrat obsèques, vous choisissez en détail les différentes prestations liées à vos obsèques.

Se faire incinérer est le choix de plus en plus de Français, et pourtant il n’est pas forcément bien vu par certaines personnes. Pour être certain qu’une incinération funéraire soit mise en place pour vos obsèques, vous pouvez l’indiquer dans votre contrat de prévoyance obsèques. La société de pompes funèbres se chargera alors que votre volonté soit respectée.

Vous avez choisi la crémation comme mode de funérailles pour vos obsèques ? Vous voulez vous assurer que ce souhait soit respecté ? Le contrat de convention obsèques reste un choix optimal pour que toutes vos volontés soient appliquées. Grâce à notre comparateur en ligne, prenez connaissance dès maintenant de toutes les possibilités qui s’offrent à vous. N’attendez pas pour choisir la solution qui vous convient le mieux. En quelques clics, vous allez pouvoir trouver les meilleures offres qui correspondent parfaitement à votre profil.